vendredi 9 novembre 2012

Concert de M...




Ayant vu par hasard qu'un célèbre fournisseur internet nous proposait de suivre en direct le concert de "M",auteur-compositeur sur le retour après notamment une collaboration avec la très discutable Vanessa Paradis;je me suis pris au jeu et me suis tapé le spectacle.

Dès le départ,ça s’annonçait moyen:un danseur/chorégraphe/bénéficiaire potentiel des avancées sociales en matière de mariages s'est mis à nous infliger des gesticulations grotesques sur fond d'anciens tubes certifiés du chanteur;ceci dit,le pari était osé:mettre sur un pied d'égalité le nouvel album avec ce qui avait été produit précédemment ne manquait pas de panache.
Hors,première arnaque,le groupe ne jouera que deux ou trois inédits sur 10 titres,de plus,si le guitariste/chanteur fait correctement son boulot,il commet une impardonnable reprise de Jimmy Hendrix (ce n'est pas la première fois d'ailleurs)transformant "Crossroad traffic"en "Bouchons dans la ville"(ce qui a moins de saveur tout de même que la signification originale de"garage à bites") .
Mais attention,le nouveau "M",il est méchant:il vire d'ailleurs le chorégraphe qui le singeait dès le début du concert avec l'emblématique guitare rose,pour se brancher sur le "pur son"(c'est à dire une bande de dégénérés métrosexuels) .
Here comes the Dark Side Of The M:un nouveau titre correct au bout de 20 minutes de concert,puis à peu près rien avant un nouveau truc pseudo planant presque à la fin du concert(la terre oubliée)
Cerise sur le gâteau:un rappel en playback d'une chanson pas terrible commise déjà pendant le concert et qui servira vraisemblablement de single.
Verdict:économisez 20 euros et n'achetez pas le nouvel opus de notre Prince national au rabais,achetez de la vraie musique ou des bouquins,c'est bien les bouquins aussi...

mercredi 7 novembre 2012

On n'a pas tous les jours 20 ans...


Barbie/Turing

Barbie:petit objet mesquin en plastique brillant qui a accompagné des générations d’adolescentes complexées boulimiques,anorexiques,en conflit avec leurs corps tristement organiques,réels,incapables de lutter contre le diktat esthétique de marchands de rêves frelatés.

(Alan)Turing:Scientifique Britannique inventeur du concept d'ordinateur ayant contribué dans les années 40 au déchiffrage du code "Enigma"employé par les nazis et ayant ainsi contribué au succès du débarquement des troupes U.S en Normandie.
Il est aussi le concepteur du"test de Turing" qui permet encore aujourd'hui de faire la distinction entre intelligence artificielle et humaine.
Suite à un sombre scandale lié à son homosexualité,il est contraint dans les années 50 à prendre des hormones de synthèse censées le "viriliser"qui le rendront obèse et perturberont son fonctionnement intellectuel;il se suicidera en 1954...












vendredi 2 novembre 2012

Lobotomie 3):à l'insu de votre plein gré

Les deux documentaires ci dessous se recoupent partiellement :dans le premier,on y explore le monde merveilleux de neuro-marketing,on nous explique comment les grands groupes industriels parviennent à nous transformer en vulgaire animal domestique bavant devant sa pâtée en utilisant un cocktail de vieilles recettes de manipulations mentales  et de recherches dernier cri.
Riez pas,une partie desdites recherches se fait avec l'argent public,vous y repenserez la prochaine fois que vous devrez attendre un mois pour une IRM.

la deuxième vidéo est une conférence animée par un neurochirurgien qui nous explique publications scientifiques à l'appui que notre cher écran télé est en train de nous transformer en crétins illettrés adipeux,des pantins rendus captifs de la petite lucarne par le biais de techniques évoquées ci dessus.
Attention à la tête!




TV Lobotomie - La vérité scientifique sur les... par fsl56-org

Lobotomie 2):sans les mains

Ne vous effrayez pas quand vous verrez que le documentaire que je vous propose dure près de trois heures.
il est extrêmement bien argumenté,articulé en séquences d'une dizaine de minutes et surtout traite d'un sujet crucial.
Si vous prenez des médocs pour dormir,des tranquillisants ou d'autres cochonneries du même acabit,vous DEVEZ voir ce reportage;vous ne considérerez plus votre"traitement" de la même façon!
On parle ici de la situation de la psychiatrie moderne aux États -Unis mais la situation en Europe,notamment en France n'est guère plus reluisante.

Les journalistes expliquent ,témoignages de scientifiques à l'appui que la classification des maladies mentales qu'utilisent la majorité des praticiens n'est qu'une vaste farce sans bases sérieuses,un petit chef d’œuvre d'obscurantisme.
Un petit comité chaperonné par les grands groupes pharmaceutiques se réunit régulièrement pour pondre une nouvelle version de la "bible des psychiatres",inventant de toutes pièces des pathologies correspondant en général à des nouvelles molécules mises sur le marché.
Les tests concernant les effets principaux(curatifs) et secondaires(indésirables voire dangereux)sont sciemment truqués ou présentés de façon douteuse pour pouvoir être approuvés par la FDA(food and drug administration),les médocs sont testés sur des sujets sains,jeunes et sans antécédents alors qu'ils sont destinés souvent à des seniors ou des personnes ayant un passé chargé;les cobayes abandonnent souvent à cause des effets secondaires et ne sont pas comptabilisés dans les statistiques finales.
D'après l'avis d'experts,AUCUN de ses médicaments n'a prouvé son efficacité à long terme;ils ont par contre des effets désastreux sur les patients,provoquant souvent des pathologies graves et aggravent dans certains cas les symptômes censés être soignés;de plus,l'arrêt de ces substances modifiant la structure du cerveau voire du corps tout entier est extrêmement difficile.
Alors qu'il existe des méthodes alternatives ou des rémissions spontanées de troubles mentaux,la voie médicamenteuse est systématiquement privilégiée à cause d'un lobbying féroce des laboratoires concernés.
Le plan marketing des fabricants de cachetons est bien rôdé:démarchage auprès des psychiatres puis des médecins de famille souvent insuffisamment formés pour détecter le côté spécieux de leurs argumentaires,infiltration auprès des écoles et des organismes de santé par le biais de questionnaires orientés,contrôle par les recettes publicitaires de l'immense majorité de la presse médicale,dons d’échantillons auprès des professionnels de santé,campagnes de pubs plus ou moins dissimulées.
Ici,on le voit,le but des grands groupes pharmaceutiques commercialisant des psychotropes n'est pas le bien de ses prochains mais de vendre le maximum de leurs petites pilules miracles comme des bonbons ou des paquets de lessive "capturant"dès le plus jeune âge le consommateur pour le rendre définitivement accro à l'une ou à plusieurs de leurs substances





Ah,merde,j’avais dit que j'essaierais d'être plus léger...

jeudi 1 novembre 2012

Lobotomie 1):à l'ancienne

AVERTISSEMENT:CET ARTICLE CONTIENT DES IMAGES TRÈS CHOQUANTES,MINEURS ET ÂMES SENSIBLES S'ABSTENIR.

Warning:contains graphic matérial



Cette vidéo nous montre la merveilleuse invention du bon docteur Freeman:la lobotomie trans orbitale
Le principe en est extrêmement simple:on assomme la victime avec des chocs électriques ou avec un anesthésique léger(sinon,c'est pas rigolo) puis on insère un petit pic métallique dans la voute orbitale(de l'oeuil ) qui,avec l'aide d'un marteau permettra de casser la fine paroi osseuse pour avoir accès au lobe frontal.
Puis,on insère un guide dans l'ouverture ainsi pratiquée et l'on y fait pénétrer un fin bistouri afin de sectionner les fibres nerveuses.
Le guide est gradué ce qui permet au délicat chirurgien de choisir l'ampleur des lésions"curatives" qu'il souhaite appliquer.
Pour un meilleur balayage,cette opération peut être appliquée des deux côtés.

Évidemment,le résultat de cette joyeuse boucherie est dans le meilleur des cas de transformer le patient en légume ,il était heureusement réservé aux cas considérés comme désespérés,c'est à dire qui n'avait pas répondu favorablement aux bains froids ,mesures de contention diverses,drogues plus ou moins expérimentales (après les années 50)et "électrothérapie".
Malgré un taux de mortalité élevé (au moins 20%) due aux conditions d’hygiène douteuses et à l'incompétence des praticiens (un simple psychiatre n'ayant aucune compétence en chirurgie pouvait faire cette opération présentée comme simple et sans danger après une formation rudimentaire) et de nombreuses séquelles,cette technique barbare ne disparaitra  qu'à la fin des années 50 avec la mise sur le marché des premiers neuroleptiques,certains malades seront malgré tout opérés jusqu'à la fin des années 60.
Le nombre total de lobotomies trans orbitales ou classiques (trou dans la voute crânienne puis bistouri,produit chimique ou cautérisation) n'est pas connu mais est estimé entre 40.000 et 100.000,elles étaient perçues à l'époque pour les soignants peu nombreux et la famille du malade qui avait les frais d'hospitalisation à sa charge comme une solution moderne,une alternative à un internement à vie et une solution pour endiguer  définitivement les accès de violence .

Quelques liens:

Marc Guénot nouvelobs lobotomie

A Bottéro neuropsychiatrie.fr histoire de la lobotomie(pdf)

Document en trois parties sur la pratique de la psychiatrie"de masse"Britannique avant les années 80 (contient des témoignages choquants)



Bon,c'était la partie la plus trash et la plus sérieuse de cette mini-série,la suite devrait être plus légère...

Une dernière touche d'humour graveleux avec Les Béruriers Noirs