lundi 30 novembre 2015

vendredi 9 octobre 2015

Voir Denise et mourir

Les gens me font chier.
Je les déteste!
Pourquoi ma vie est si nulle ?
Ne serais je pas un serviteur reconnaissant?
Serais je heureux un jour?
Pourquoi est elle si méchante?
Aidez moi à mourir!





























lundi 15 juin 2015

Vacances à perpète

Toujours les mêmes gestes,toujours les mêmes gens
J'ai envie de vacances,pan pan !
Jérémiades,gémissements
Le poste allumé braille à fond.
Je ferme les yeux,j'ouvre la bouche
J'enfonce le canon
Une vague rouge et chaude m'envahit,oh la belle explosion!
Je rejoins la matrice
La grande cicatrice.


jeudi 23 avril 2015

Alerte enlèvement

Si j'ai bien suivi,une gamine de sept ans aurait été enlevée récemment près de son domicile.
Hors,en allant sur le site de rue 89,je suis tombé sur ceci:

Peu être n'est ce là qu'une fausse piste mais le gugusse sur la photo a quand même une bonne tête de psychopathe...

dimanche 22 mars 2015

Trisomie 22 (AAAAARGN!)

Hier,c'était la Journée Internationale de la Trisomie 21 mais aujourd'hui,il y a du rab',bande de petits veinards!










Bonus,un peu hors sujet mais hommage aux professionnels...



Ps:Je viens de voir les scores du FN et je crois qu'il faudra effectivement rajouter en France une journée à cet évènement...

samedi 21 mars 2015

Ceci n'est pas mon corps (MNDF/2017) 6ème partie

Je m'attendais à entrer dans un laboratoire avec des paillasses,des instruments high tech aux fonctions absconses le tout éclairé par des néons criards découpant avec une netteté chirurgicale des silhouettes voutées en blouse blanches .On en était loin,le lieu était même un peu cosy:parquet en bois exotique,murs ocres et chaleureux taillés à même la roche,musique planante électronique à la Eno.
Malgré la terreur qui m'habitait et le sentiment d'être prisonnier d'une institution malfaisante dont les buts et les enjeux me dépassaient,je fus à ma grande honte déçu de me pas voir les fameux corps de substitution flotter dans des cylindres en plexiglas,frustré de ne pas voir une forêt de câbles envahir tout le bâtiment,il n'y avait qu'un vague assistant qui surveillait l'ensemble d'un œil éteint,absorbé par les données télémétriques qui s'affichaient sur un écran plat au fond de la salle.
En tous cas,il est clair que je n'avais pas été "choisi" pour mes capacités à survivre en milieu hostile,mon esprit ayant un curieux sens des priorités:n'importe qui d'à peu près sain aurait essayé de tirer parti de la faible surveillance dont il faisait l'objet pour essayer de s'enfuir au lieu de se repaitre de ce spectacle douteux,j'avais visiblement une case en moins ...
Pour dire les choses le plus franchement possible,je n'étais ni plus ni moins que dans une espèce de salle de sport où l'on voyait de très bonnes copies d'êtres humains s'échiner sur divers appareils et faire des étirements.Il fallait s'approcher d'assez près des ersatz  pour se rendre compte où se situait l'arnaque:ces entités biologiques n'avaient pas de regard,si l'intégralité des corps avaient un aspect normal jusqu'au sommet du cou,le reste se résumait à une très belle peau probablement synthétique tendue sur un gabarit transparent aux dimensions de la tête du receveur.
Voyant mon trouble et surement ravi que je n'ai pas essayé de l'assommer,le médecin commença à m'expliquer ce qui était supposé m'arriver si j'acceptais son offre en jetant au passage un regard mauvais à deux espèces de vigiles hors d'haleine qui faisaient irruption dans la salle.
Premièrement,on procèderait à une greffe cérébrale sur le corps de synthèse en y incluant dans mon cas,les yeux d'origine.Il faudrait bien entendu que j'apprenne à piloter ce corps,à en avoir un usage précis ce qui se traduirait malgré l’extrême similitude morphologique et biologique du support par des semaines de "rééducation".
En cas de succès de ces premières étapes-il y avait donc eu des précédents suivis d'échecs ?-on me ferait cadeau en prime d'une magnifique paire d'yeux artificiels avec une vision parfaite petites merveilles de technologie qui demanderaient elles aussi quelques semaines d'adaptation.
Passant devant une de ces pauvres choses qui faisait laborieusement des abdominaux,j'eus un temps d'arrêt.Il me fut expliqué que j'étais justement en face de la version"luxe" de ma future enveloppe corporelle c'est à dire à une extrapolation de mon aspect physique à 25 ans si je n'avais pas eu une hygiène de vie déjà déplorable et si un accident n'avait pas provoqué prématurément l'arrêt de ma croissance.
Après avoir gratifié le luxueux revêtement de sol d'une belle nappe de bile verdâtre venant de je ne sais où vu que je n'avais sans doute rien consommé de solide depuis au moins vingt quatre heures,je risquais enfin un regard franc à l'abomination inexpressive qui me faisait face.Il faut admettre que j'avais plutôt une allure potable avec sept centimètres en plus et vingt kilos en moins;la version bas de gamme suant à une dizaine de mètres comme un misérable sur un rameur n'était franchement pas tentante,m'est avis qu'elle ne tarderait pas à finir à la poubelle ou tout du moins pour un usage ingrat que je n'osais imaginer.
Loin d'être un imbécile,le chercheur compris très rapidement que malgré toute l'horreur que m'inspirait l'opération il y avait chez moi une tentation obscure et malsaine de tenter l'affaire:qu'avais donc à perdre:j'étais pauvre,obèse avec un foie au bord de l'explosion,j'avais d'ailleurs essayé à plusieurs reprises de me suicider;là au moins ça pouvait avoir de la gueule,du panache.Bien sûr,tout ceci n'avait aucune chance de réussir étant donné que les recherches sur le corps humain étaient encore trop rudimentaires pour se permettre ce gente de fantaisie.
Alors que j'envisageais de demander un temps de réflexion à mon hôte,celui ci ne me fut pas accordé,je tombais dans les vapes suite sans doute à une piqure d'hypnotique version psychiatrie d'urgence.
J'eus juste le temps de me faire la réflexion que mon réveil risquait d'être difficile.



lundi 16 mars 2015

Objets violents non identifiés (Playlist/AAAARGN)

Avec mes excuses et mes sincères condoléances aux membres des familles concernées par cette tragédie récente qui auraient le mauvais gout de trainer dans les parages mais j'en ai marre de tomber sur de l'évènementiel pleurnichard et sensationnaliste bas de gamme à chaque fois que j'ai la malchance de croiser un téléviseur;c'est à croire que s'il ne se passe rien,"on" va du coup aller buter une poignée de personnalités pour faire style et maintenir la pression.
Pendant ce temps là,"on" ne parle pas du chômage et des retraités qui crèvent de faim,hop,camouflage!
Nous sommes artificiellement maintenus en immersion totale dans un putain de roman de George Orwell ou de Philip K Dick ,c'est lourd bordel,comme si notre quotidien n'était déjà pas assez merdique comme ça! 


















Bonux:
Et hop,une petite chanson à la gloire de François Hollande écrite il y plus de trente ans,apparemment,il n'y a pas que moi qui voyage dans le futur:)
Bon,les spin doctors ont un peu abusé,il faut donc évidemment remplacer "licorne"par "scooter".


dimanche 15 mars 2015

"Ceci n'est pas mon corps" (MNDF/2017) 5ème partie

Non,non,il n'y a pas ici d'erreur de numérotation,les quatre épisodes de "Champagne et canicule"deviennent maintenant les quatre premières parties de ce récit que j'espère mener à son terme.
Renseignements pris,l'utilisation des caves argilo-calcaires comme remparts contre les radiations n'est pas terrible:risque d'infiltrations,coût prohibitif d'une éventuelle vitrification des cavités.Il me reste cependant deux options pour continuer ma narration:affirmer que le traitement évoqué ci dessus a été fait ou utiliser les lieux comme espace secondaire dédié aux"recrutements" et aux expériences scientifiques,une bonne vieille cave à la James Bond avec plein de malfaisants .

J’avais déjà vécu des lendemains de fête difficiles mais celui ci battait tous les records,c'était bien la première fois que je me réveillait dans un lit médicalisé avec des perfusions,un masque respiratoire et des appareils de monitoring .
Qu'avais je donc fait,que c'était il passé?J'avais sous doute du me taper un solide pétage de plombs vu que j'étais partiellement entravé et que la porte visiblement verrouillée de la pièce était ostensiblement capitonnée.
Après un petit quart d'heure d’attente pas désagréable d'ailleurs-effet sans doute des produits que l'on continuait à m’injecter-,une jeune infirmière suivie d'un médecin firent leur apparition ,je n'ai qu'un souvenir très lacunaire de ce qui s'est ensuivi -et pour cause-et je vais donc faire une tentative pour vous donner un aperçu de ce qui s'est déroulé ensuite.
Il me semble que le médecin parlant un français impeccable avec néanmoins un fort accent oriental m'ait donc proposé d’opérer sur moi un"transfert corporel"c'est à dire de conserver en l'état ma "sphère cervicale" et de la greffer sur une copie clonée et légèrement améliorée de mon organisme.Le but de cette opération étant d'assurer une meilleure conservation de mes connaissances et de mon vécu en les transposant dans une interface corporelle beaucoup plus jeune biologiquement,je passerais ainsi concrètement du statut de cinquantenaire déjà bien avancé à celui plus enviable de trentenaire débutant. 

J'émis bien émis des réserves quand à la réelle faisabilité d'une telle opération d'autant plus que des essais poursuivis à la fin des années 20 dans ce sens s'étaient invariablement conclus par des désastres et des décès dans des conditions souvent horribles et je fis remarquer qu'à aucun moment mon ADN n'avait pour des raisons médicales quitté mon organisme. Je me permis aussi de demander à mon hôte la raison pour laquelle ses commanditaires seraient prêts à me faire un tel cadeau,l'opération si tant est qu'elle soit possible devait être atrocement onéreuse et il était clair que si l'on prenait la peine de me retaper ainsi,j'aurais sans doute une contrepartie importante à fournir.

Le médecin ne s’offusqua en aucune manière de ma réaction et me signifia même qu'une acceptation pure et simple de ses services signe selon ses critères d'un esprit dérangé et irrationnel aurait entraîné mon élimination physique immédiate-comme quoi réfléchir cinq minutes peut vite devenir intéressant-,il m’expliqua que si mon cas l'intéressait c'est que j'étais selon lui détenteur d'un panel large de connaissances dans de nombreux domaines,que j'avais développé un monde de pensée alternatif et peu perméable aux intenses campagnes de propagande des lobbies et des gouvernements et qu'en tant qu'ancien artiste,je serais sans doute capable"le moment voulu"de faire profiter mes contemporains de mon expérience en employant les moyens qui seraient alors disponibles devenant ainsi une sorte de solution intermédiaire entre le "Mentat",l'ordinateur humain de Frank Herbert et les gamins un peu autistes que l'on voit dans Mad Max.
Il fallait tout simplement que je soit encore capable dans quelques décennies de communiquer de façon cohérente,d'évoquer mon histoire,l'Histoire d'un point de vue indépendant avec mes interlocuteurs,chose actuellement impossible vu l'état de délabrement de mon organisme .

Pour m'aider à me faire une opinion,le médecin me proposa fort urbainement de venir visiter ses installations afin de faire connaissance avec mon"nouveau véhicule corporel"insistant sournoisement sur le fait que je n'aurais plus tard sans doute aucun souvenir de cette expérience,je me dis que c'était là au moins l'opportunité de quitter ma cellule et d'en comprendre un peu plus ...

dimanche 8 mars 2015

"Ceci n'est pas mon corps"(MNDF/2017):4éme partie


Si les grandes caves rachetées par les qataris servaient officiellement de lieu de stockage pour le divin breuvage et de sites haut de gamme pour des évènements festifs,elles étaient aussi le théâtre de séjours à thèmes hybrides mélangeant des exercices de type para militaire et des séances de relaxation.
Quand la température commençait à franchir les quarante degrés,il était du meilleur gout chez les plus nantis qui avaient encore un minimum de condition physique d' aller suer sur les terrains vallonnés où subsistaient quelques vignes à l'agonie jusqu'à la dernière goute d'eau de leur organisme en d'éreintantes simulations d'émeutes,d'attaques nucléaires ou d'attentats bactériologiques ou chimiques puis d'aller ensuite se retaper dans des conditions plus clémentes dans les "abris"où les attendaient champagne,bonne chère et partenaires sexuels ou simplement de jeu pour les plus coincés.
On y trouvait les meilleures drogues de synthèse mexicaines et indiennes ou les traditionnelles cochonneries provenant d’Amérique du Sud sponsorisées depuis presque un siècle par la CIA.

Des intervenants spécialistes dans divers domaines touchant à la survie en milieu hostile tentaient d'inculquer des motions de base à ces apprentis troufions qui,repus et vidés ne retenaient quasiment rien de ces démonstrations et conférences.Les hôtes avaient beau leur expliquer poliment que tout ceci pourrait servir un jour,que ça ne mangeait pas de pain d'apprendre à faire un massage cardiaque et que ça pourrait par exemple être sympa de savoir quoi faire face à un tiers lourdement irradié ,un profond ennui émanait de l'assistance qui se demandait quand les petits fours et les putes allaient revenir.

Un observateur attentif aurait pu noter qu'il ne ressortait pas toujours le même nombre de touristes de l'extrême en ces lieux qu'ils n'en était rentré.Certes,cela se jouait à une ou deux unités près mais concernant des individus "valant"pour la plupart plusieurs millions d'Eurodollars ,ça devenait intriguant.
Autre bizarrerie, les maniaques de la survie qui servaient leurs speechs aux convives abrutis par l'exercice et les excès n'étaient pas les premiers venus,
personne apparemment n'était choqué de voir des scientifiques éminents et des experts de haut vol faire un travail qui aurait parfaitement convenu à un étudiant de deux ou troisième année de n'importe quoi de vaguement technique,c'est consternant!


Comme je mis un certain temps à le comprendre suite à mon "malaise"consécutif à ma journée festive ,j'avais atterri dans ce qu'il faut bien appeler la face cachée de tout ce petit cirque à savoir la véritable raison pour laquelle de riches investisseurs avaient racheté et envahi des centaines d'hectares de sites souterrains et les avaient munis d'équipements sophistiqués qui en aucun cas ne pourrait être rentabilisés par une activité touristique haut de gamme .
Enfermé sous haute surveillance dans une confortable chambre d'hôpital,on m'y fit,selon l'expression consacrée une "offre que je ne pouvais pas refuser".

Ce qui devait être au départ un petit texte satyrique tenant en quelques dizaines de lignes est actuellement en train de devenir un fouillis narratif incontrôlable.
Je devais au départ décrire la transformation progressive des maisons champenoises de prestige en de vastes lupanars mélangeant musique électroniques,ambiance SM et esthétique militaro-apocalyptique .
Je me suis ensuite avisé que mes chers survivants de 2063 ne pouvaient plus siéger au Null Stern Hotel,fermé depuis des mois mais que j'avais là,à portée de main de potentiels sites équivalents ,de l'anti nucléaire,du beau,du velu!


"Ceci n'est pas mon corps" (2017/MNDF) :3 ème partie

Les caves calcaires et blondes dans lesquelles devaient se dérouler la soirée avaient en fait un aspect extérieur d'une sobriété rare,quasi monastique.
Alors que la journée se déroulait on ne peut mieux,je fus pris d'un doute:et si l'ambiance était en fait guindée et que j'allais  me faire chier comme un rat mort? Moroder que je croyait -honte à moi- mort depuis au moins dix ans serait il capable d'animer tout ce barnum?
Les deux espèces de terminators bodybuildés qui barraient l'entrée de leur masse imposante rafraichissaient l'atmosphère,enfin,je me comprends:il faisait encore un bon petit 35 dehors ce qui ne m’aidait guère à récupérer de mes excès.
Le premier choc qui accueillait le visiteur après le sas d'entrée décontaminant qui ne laissait filtrer aucune onde sonore fut justement la musique de l'invité d'honneur qui trônait au milieux d’équipements électroniques futuristes au centre d'une bulle translucide surplombant l'ensemble de la pièce principale.
L'antique musicien y officiait dans une grande tiare grenat mettant en valeur une opulente chevelure blanche et une bonne dizaine de kilos de chaînes et de bijoux et y concoctait une musique semi improvisée mêlant percussions samplées assemblées en de savants canons,nappes de didgeridoos ou de cornemuse et locutions vocales rappelant les langues africaines cliquées,pas dégueulasse du tout et sournoisement psychédélique mais avec une profondeur organique,tribale qui n'existait pas chez les meilleurs groupes complètement barrés de la fin des années 60.*
Il fallait dans cet antre un maître des lieux et personne ne pouvait donc ignorer l'affable et sirupeux "Monsieur Dominique",relique lui aussi du vingtième siècle et rendu tristement célèbre par ses exploits sexuels qui ne tolérait pas qu'on l’appelât autrement que par le pseudonyme grotesque qu'il s'était choisi depuis une quinzaine à savoir"fleur de cactus";il ne devait plus beaucoup piquer le cactus à mon avis,ou alors peut être  dans les caisses  de son parti politique ...
Malgré la température qui était agréablement redescendue autour d'une vingtaine de degrés,l'ambiance était plutôt torride,voire tropicale.Si les représentants de la gent masculine étaient passablement défraîchis ce qui me mis rapidement à l'aise,il y avait par contre de somptueuses jeunes femmes,pas voilées pour un rond et qui n'avaient pas l'air particulièrement farouches;ils sont trop forts ces qataris,c'était bien la peine d'aller jeter des cailloux sur Houellebecq quand il avait sorti"Soumission"en 2015: si la religion avait marché moyen,par contre,pour le cul et le business,bravo!
Peu à l'aise dans ce genre d'évènement où se rassemblaient plusieurs centaines d'individus,je remarquais rapidement une série de petites alcôves disposées en arc de cercle au fond de la salle occultées partiellement par des rideaux à bandes verticales,des Norens où courraient des prénoms féminins en écriture cursive.
Une puissante odeur de cannabis émanait de l'une de ces niches me rappelant la seule période intéressante de mon existence où j'étais pris dans un tourbillon créatif et irresponsable m'attira irrépressiblement,j'eus en entrant la vision furtive d'un androïde sexuel de très belle facture allongé lascivement sur un canapé satiné flottant à quelques centimètres du sol puis je perdis rapidement connaissance.

*Les fans de Sean Bonniwell vont m'étriper..

mercredi 25 février 2015

"Ceci n'est pas mon corps"(MNDF/2017) 2 ème partie

J’ignore encore aujourd'hui ce qui me poussa à acheter deux billets de loterie à une espèce de vieille bohémienne en revenant d'une de mes énièmes beuveries.Celle ci m'avait sans doute vu arriver de loin,avait évalué mon état en quelques secondes et avait alors sorti un argumentaire bien rôdé où il était question à la fois d' œuvrer pour le bien de l'humanité et de pouvoir gagner des lots prestigieux,je ne pourrais en dire plus puisque ce soir là,je naviguais  tranquillement dans les trois/quatre grammes.
Je serais averti en cas de gain par SMS sur mes implants cornéens qu'elle disait...Mon oeuil,j'étais alors sûr que ma mise serait vite convertie en Krokodil dès que j'aurais le dos tourné...

Pourtant,une semaine plus tard,je reçus effectivement un message où j'apprenais que j' étais invité à la soirée "I Feel Love"qui se déroulerait dans les caves d'une prestigieuse maison de champagne d' Épernay à l'occasion des 90 ans du vénérable compositeur Italien Gorgio Moroder et de ses 70 ans de carrière.Le temps de me traiter intérieurement de sale con raciste et de me demander comment l'énergumène avait eu mes coordonnées,je décidais évidemment de profiter de l'occase d'autant plus qu'on ne se foutait pas de moi;déjeuner dans un restaurant trois étoiles,cours d’œnologie avec dégustations et quelques grands crus pour vérifier les nouveaux acquis,crus d'autant plus précieux que la production du nectar divin s'était officiellement interrompue en 2028 ,puis,cerise sur le gâteau soirée avec le musicien mythique qui sortit presque à lui seul* la musique électronique du ghetto élitiste post soixante huitard où il végétait .

Je vous épargnerais les détails de mes aventures gastronomiques où ce m'a surtout marqué sont les explications du maître d'hôtel sur les trésors d’ingéniosité auxquels devaient recourir les maraichers pour parvenir à produire des légumes corrects quand la température extérieure descendait rarement en dessous de trente degrés en période de production.
Du champagne,je n'avais presqu' exclusivement connu que le bon brut de supermarché à dix euros,inutile de dire que ce que j'ai bu cet après midi là n'avait strictement aucun rapport avec ce détartrant.Fait amusant;alors que les producteurs Champenois avaient toujours galéré comme des misérables pour parvenir aux fameux douze degrés cinq chers à Boris Vian jusqu'au milieu des années 90,ils connaissaient maintenant le phénomène inverse:le raisin sous le nouveau climat nord saharien permettait sans vergogne de produire des "fruit bombs" à quinze voire seize degrés avec les méthodes traditionnelles .
On appliqua imprudemment ces titrages délirants sur le célèbre vin apéritif mais la pression à l’intérieur des bouteilles,trop forte,condamnait les consommateurs imprudents à tester un nouveau style de soins capillaires,il fallut avoir recours d'une part à l'abandon de l'ajout de liqueur lors de l'élaboration du breuvage et d'autre part utiliser des procédés de fermentation"à froid" réservés jusqu'ici aux bières peu alcoolisées ;de plus,une partie du sucre excédentaire était retirée dès l'extraction du jus par un procédé de filtrage par osmose inverse pour éviter que le résultat final n’évoquât trop violemment le panaché.
Du coup,on était désormais loin de l'image d’Épinal du brave papi qui foulait le raisin avec ses pieds pour en extraire le nectar divin qui faisait passer Patrick Sébastien pour Jean Sébastien Bach...



*Affirmation honteuse qui me permet entre autres de ne pas parler (pour l'instant) de Brian Eno vu que ça risquerait de partir sur des digressions de l'ordre de 10/20 pages alors que je ne connais pas toute sa discographie ni tous les artistes avec qui il a collaboré ou qu'il a produit car les majors étaient trop obtuses pour comprendre leur talent.
Si vous aimez la musique électronique et/ou sérielle et que vous tapez"Brian Eno"ou dans un autre registre"Robert Fripp",je vous promet une série de nuits blanches instructives bien carabinées...

lundi 16 février 2015

"Ceci n'est pas mon corps"(2017/MNDF) 1ère partie

Jusqu'en été 2027,l’Europe de l'Ouest et par extension,tout l'Hémisphère Nord s'en était relativement bien tiré au niveau climatique hormis quelques fantaisies hydrologiques locales entraînant glissements de terrain et inondations imputables d'ailleurs en partie à l'avidité et l'incompétence de promoteurs immobiliers véreux et d'élus locaux corruptibles.
Ceci s'explique tout d'abord par un petit pic d'activité volcanique-entre 2011 et 2019- qui entraina l'envoi dans les couches médianes de l'atmosphère de micro particules qui eurent comme effet principal de renvoyer une partie du rayonnement infrarouge du soleil vers l'extérieur.Un bonheur n'arrivant jamais seul,l'activité solaire fut inexplicablement au ralenti-ralenti relatif puisqu'on parle de quelques pour cent-entre 2009 et 2027.Le troisième facteur vertueux fut l'accroissement de la biomasse des forêts Européennes,Russes et Nord-Américaines qui permirent paradoxalement une captation accrue du CO2,gaz déclencheur au départ de ce phénomène.
Inutile de préciser que parmi les climato-sceptiques ,c'était la fête du slip! 

C'est au printemps 2028 que l'on eu le droit enfin à ce que l'on méritait puisqu'on décrocha la combinaison gagnante,le tiercé dans l'ordre et même un petit bonus;la totale...
Le soleil décida abruptement de finir sa sieste fin 2027 mais bien entendu,les scientifiques ne bougèrent pas un orteil arguant que ce regain n'était pas statistiquement significatif.
Les particules fines volcaniques avaient fini par nous retomber dessus sournoisement parce que les lois de la gravitation c'était pas fait pour les chiens.
Les végétaux en rut avaient fini par ce calmer,assommés par cette orgie de nutriments,ils commençaient à pourrir,moisir comme un vieux SDF qui aurait trop forcé sur le pinard bas de gamme.
Déjà au bord de l'asphyxie avant ces évènements,l'océan acidifié à mort par des retombées délirantes de gaz carbonique décida de ne plus en absorber une particule-marre qu'on me prenne pour une poubelle,débrouillez vous,bande de crevards-
Donc ça commença vite à chauffer dès le mois de mars.En avril,il n'y eu plus la moindre trace des vénérables glaciers Alpins et Pyrénéens,en Espagne,les orangers et les mandariniers commencèrent à crever de soif malgré une pluviométrie correcte,la Toundra fut envahie par les moustiques,on eut les premiers cas de paludisme à quelques centaines de kilomètres de l'Oural,pas cool...
En mai,ça devint intenable,pas la peine de compter sur le mais,le blé était déjà jaunâtre,même les betteraves à sucre et la vigne commençaient à tirer la gueule ce qui ne s'était pas vu depuis le début des années 70.

Ce malheur qui amena la moitié de l'hémisphère nord au bord de la guerre civile fut dans un cas particulier habilement exploité par ceux pour qui justement ces conditions climatiques hors normes n'étaient plus depuis longtemps un problème ,les ingénieux Qataris.
S'ils s'étaient fait éliminer au premier tour de la coupe du monde comme de vulgaires pouilleux,les Qataris avaient par contre su s'adapter depuis des décennies à l'univers infernal que constituait leur territoire,inventant,sortant ex nihilo des îlots de verdure high tech dans un environnement où un être humain normal livré à lui même ne pouvait escompter survivre plus de 24 heures.
Ils allaient pouvoir rentabiliser au delà de leurs rêves les plus fous le rachat des maisons Bollinger ,Mumm et Tetlinger en organisant dans les caves historiques des évènements tendance mélangeant la décadence festive la plus totale et les règles les plus élémentaires de la survie en milieu hostile.


dimanche 15 février 2015

Kasos (photomontage/AAAARGN!)

On en a marre des pétasses anorexiques qui tirent la gueule,vendez nous du rêve,bordel.
Et puis non,ne nous vendez rien,ce sera encore mieux!




 

"Error humanum est" (Future shock/2063)

Soleil rouge.
Sous un ciel gris argent,verdâtre,moisi,odeur de métal.
Il tente de diffuser sa chaleur,ovule obscène perdu dans la poussière.
Le souffle des volcans l'accompagne,la Terre a crevé en mille pustules laissant s'échapper des fluides et des gaz puissants et délétères.
Soleil rouge.
Cent milliards de plantes crevées,prairies lépreuses,déserts dévastés.
Soleil rouge.
Enfin le silence,la paix n'était possible que sans l'espèce humaine.
La vie ne reviendra qu'en de chimères lointaines suivie comme son ombre de conflits byzantins,de meurtres crapuleux.


mardi 10 février 2015

MK Nano (2017/Future Shock/MNDF)

Le texte qui va suivre ne repose sur aucune base scientifique sérieuse.
Flipper,arrête de flipper...


Mk Nano en spray,MkNano en ampoules,Mk Nano en crème et en suppositoires.
Mk Nano sur ta peau,Mk Nano dans ton ventre,Mk Nano dans ton cul,turlututu,on est foutus!
Mk Nano indice 40,Mk Nano crousti-fondant,meilleur réchauffé au micro-ondes dans son Mk sachet.
Mk Nano dans tes biscuits,tes médocs,dans les cosmétiques et les objets en toc;buvable,respirable,injectable.Dans les E-Cigarettes,encapsulé dans tes collants,partout sur tes doigts quand tu lis le journal,le matin dans ton café,le soir dans la soupe en sachets.

Particules organo-métalliques sournoises voguant vers ta barrière encéphalique,pilotées par satellite via ton portable ou ta tablette de merde,cuisson ultra lente des zones cérébrales ciblées,chirurgie fantôme personnalisée,lobotomie spectrale,indétectable,insoupçonnable.
Matte ton écran de merde et mange toi 200 hertz dans ta gueule,parasitage à haute fréquence des ondes cérébrales Alpha,ne pense pas,ne réfléchis pas, obéis et consomme encore plus de saloperies,sale déchet,esclave!

Nk Nano,nous règnerons sur tous ces veaux,exploiterons les plus performants,éliminerons les glands.
Filmons,localisons nos cibles,observons leur lente décrépitude,ça fera un beau documentaire,un beau témoignage pour nos enfants,karma control,Mk fits all.
Du sang vermeil coule de tes oreilles comme de la gelée de groseille,décollage sans visa ni appareil,c'est le grand voile grenat,l'ultime,le grand sommeil.

L'érosion cérébrale ne sera pas qu'interne,ne dédaignons pas les médias,la science ne peut pas tout et c'est bien dommage.
Il faut entretenir la haine,le repentir,le désespoir,créer un fond continu de sinistrose,Radio-Suicide en white noise;et paf un attentat,un n'avion qui tombe avec plein de pitinenefants,des blancs,des à très chers ,climat parti en couille,finances en quenouille,l'AK 47 sournois tapi dans sa cave prêt à bondir et à ôter la vie de ton petit chat,le bâtard.

MK Nano,pour la gloire,le pouvoir.
MK Nano,c'est déjà trop tard...


lundi 9 février 2015

'Faudrait une bonne guerre,tiens...(2017/2047)

Discours officieux de candidature au poste de Président des États Unis au siège du MUD (Montsanto Unilever Danone),8 avril 2034.(extrait)

'Faudrait une bonne guerre tiens,une vraie,pas comme celle en plastique du Père Poutine .Remarquez que c'était quand même bien fait pour les Français et les Anglais qu'avaient qu'à apprendre à entretenir proprement leurs centrales atomiques pop-corn,ça leur a fait le cul à ces blaireaux!
Poutine il est bien gentil mais c'est un artisan,un petit joueur,dix millions de morts au XXI ème siècle avec tout le matos qu'on a c'est minable!
Nous,les élus,on doit être 80 000 ,100 000 dernier carat,si on s'attribue chacun quatre ou cinq larbins et une dizaine d'ouvriers par tête de pipe, avec moins de deux millions d'esclaves,on fait tourner la boutique,le reste,ils peuvent crever la bouche ouverte!
Sept,huit,neuf milliards de putain de singes,on en fait quoi?
Les trois quart n'ont jamais ouvert un bouquin,quant à en comprendre le contenu...
En plus , il nait n'importe quoi.Prématuré d'un kilo,pas de problème.Pas de bras,pas de problème.
Moins ça travaille,plus ça prolifère;là haut où y'a strictement rien à bouffer il en sort tous les jours en paquets de mille qui radinent ensuite chez nous comme des zombies en trimballant leurs côtes saillantes et leurs tripes dilatées,joli spectacle.
On les a pourtant vaccinés les machins ,provoqué dans leurs bleds pourris des affrontements Shakespeariens ,en leur en a fourgué des merdes stérilisantes,des semences anémiques,no way,impossible de s'en débarrasser même avec le programme MK Nano qui nous a couté la peau des fesses,pire que des cafards,certains d'entre nous n'ont pas osé prendre des vacances,c'est dire!
'Faudrait une bonne guerre tiens,Les Chinois ont bien essayé mais ils étaient pris en sandwich entre "ceux qui ont vraiment des couilles" (salut patriotique) et la "Patrie Pan Européenne". A l'époque,Poutine commençait à sucrer des fraises mais de là à envisager qu'il se laisserait marcher sur les pieds,faut être vraiment à la masse.Remarquez que du coup,il y a quasiment plus de Chinois- ni de Japonais d'ailleurs qui avaient cru flairer la bonne occase,y' bon expansion-, tous des sournois et des traitres,ils se sont tous butés entre eux ces abrutis,bon débarras!

Moi je propose qu'on profite des destructions occasionnées par la guerre de 27 pour rassembler tout ce qui est encore sauvable de l'humanité près de Washington,États Unis (claquement de bottes) avec complexe de luxe en extérieur et unités industrielles et agricoles à l’intérieur assortis des murs des caméras et du MK Nano qui vont avec;le reste:bombes H à volonté,Poutine et Sarkozy  ne peuvent pas nous refuser ça,ça serait pas prudent...  

Voilà,c'est tout ce que j'avais à vous dire.Maintenant,je vous laisse avec tous les touristes et les indécis qui vont tenter leur chance pour accéder à ce poste de prestige.Bon courage et merci de m'avoir accordé cette audience et de m'avoir écouté avec attention.


lundi 26 janvier 2015

"Mamie et les algorithmes/Compagnon" (2017/MNDF) 1ère partie

Lecture déconseillée  à ceux qui ont un proche âgé en fin de vie


Depuis une bonne vingtaine d’années,le Ministère de la Santé privilégiait pour les "Seniors"le maintien médicalisé à domicile plutôt que le séjour souvent irréversible dans une maison de retraite ou un hôpital.
Ceci n'était pas fait dans un but humaniste mais relevait bien entendu d'un vulgaire calcul comptable:un lit hospitalisé coûtait beaucoup plus cher à la journée qu'une ou deux visites de spécialistes de la santé par semaine même en y ajoutant une femme de ménage.De surcroît,cet état de fait permettait ensuite de planifier le démantèlement des petites structures hospitalières sous le prétexte qu'ils n'avaient plus assez de"clients";'c'est pas des cons les technocrates quand même...

Hélas pour eux,ces rapaces avaient tort à long terme car si la journée de maintien en vie du "Senior" était mois onéreuse,les bénéficiaires en profitaient sournoisement pour se prolonger un peu plus:un papi grabataire qui n'aurait pas tenu trois semaines dans un hosto obsolète de province pouvait miraculeusement se retaper chez lui,ce type de cas était fréquent au début du printemps quand les frimas et la luminosité douteuse s'en allaient ;à la longue,cette petite plaisanterie pouvait générer des pertes sèches de plusieurs dizaines de milliers d'euros bien plus utiles pour armer nos troufions pour mener des guerres officielles ou officieuses bidon.
La problématique des responsables était donc la suivante:comment donner l'illusion au péquenot vieillissant et à son entourage que l'on prenait mieux soin de la santé du troisième âge qu’auparavant tout en tirant les prix vers le bas ?

C'est là qu’invertirent dans un premier temps les Pôles de Santé:en envoyant un petit hôpital aux oubliettes,on pouvait sans problème créer trois ou quatre de ces machins qui certes ne traitaient que le tout venant  mais qui permettaient de faire de substantielles économies en paperasse et en personnel médical,personnel qu'on sous payait d'ailleurs souvent car ne venant pas pour la plupart de la métropole.Les cas urgents se retrouvaient satellisés à plusieurs dizaines de kilomètres;ils vont crever,qu'il mangent de la brioche! 
Une fois les Pôles installés et c'est là que se précise le côté vicieux de l'affaire,il fallait ré ouvrir les hôpitaux sacrifiés pour héberger les éléments les plus fragiles afin qu'ils cannassent en quelques semaines au lieu de pomper ad æternam deux ou trois Smic par mois.Les réouvertures seraient bien entendu low-cost et financées par un savant assemblage  de subventions européennes,d'augmentations des impôts locaux,de suppression en douce de certains services à la personne;en gros si toute cette petite cuisine était bien orchestrée ça ne devait quasiment rien couter à L’État ,mieux,il y aurait sans doute des économies effectuées.

Pour bien cacher la merde au chat,on employa  alors une rhétorique humaniste pour justifier l’exil des vieux croutons en insistant lourdement,reportages télé à l'appui sur le calvaire que leurs conjoints un peu moins faisandés enduraient pour leur assurer un minimum de qualité de vie,que ça serait plus sympa pour eux si leur tendre moitié allait moisir ailleurs,que c'était bien gentil les kinés,les infirmières,le médecin de famille -inféodé aux grands laboratoires pharmaceutiques qui leur offraient des vacances/séminaires gratos-mais que ça ne remplaçait pas les pros top de la balle qui occupaient les centres hospitaliers dont vous aviez réclamé d'ailleurs-bande de pénibles- le retour à grands cris alors faites pas chier!
Coupant l’herbe sous le pied aux éventuels pleurnichards qui argueraient qu'il n'est pas humain de laisser seule une personne âgée après qu'elle aie partagé sa vie avec un confident depuis des décennies,Le Ministère de la Santé mis rapidement en place le programme "Compagnon" afin de pallier efficacement et sans extravagances budgétaires à ce problème.


jeudi 22 janvier 2015

"Plastic Chooz"-2ème partie:"le témoin"(2017/MNDF)

Je suis parti sur un texte en quatre ou cinq parties,j'espère que je n'aurais pas la flemme de le terminer comme d'habitude.
Je rappelle aux éventuels protestataires que ceci est une fiction,que les faits relatés ne le sont qu'à travers des personnages forcément partiaux et que la majorité des récits concernant leur/notre futur et leur passé sont narrés depuis les années 2047 ou 2063 .

Gérard Menvussa n'en menait pas large.Il était le seul témoin que Grouik T.V,la chaîne ardennaise franco-belge avait réussi à contacter qui acceptait de donner son avis sur le côté folklorique de la maintenance de Chooz B,élément clef dans le déclenchement de la catastrophe du 8 mai.
Grouik T.V avait eu début 2018 son petit quart d'heure de gloire en devenant symboliquement la millième chaîne de télévision:suite à la dérégularisation de l'audiovisuel par le gouvernement Sarkozy,le nombre de canaux monta jusqu'au chiffre hallucinant de 3598 dont la plupart n'étaient que des chaînes Youtube à peine améliorées .Les chaînes historiques ne s'en remirent jamais hormis Arte qui tira intelligemment son épingle du jeu.
Donc c'est une silhouette bourrue aux mains arthritiques qui s'installa le 20 juillet 2018 dans les modestes locaux de ce allait devenir la grande chaîne d'info de référence.
-C'est pas peu dire que c'était un sacré bordel la d'dans.A la base je voulait pas y aller dans c't usine à gaz rapport au Kévin-Peter mon n'veu qui y avait été une fois et qu'il était rev'nu avec les mains à moitié cramées à l'acide,ça donne pas envie.
Pis les z'aut'pignoufs au Pôle Emploi y'z'ont insisté comme quoi il fallait que j'y vas que sinon,couik les allocations,qu'y z'avaient besoin d'un plombier et que c'était chaud vu le pont du 7 et du 8 mai ,donc,j'y suis z'allé.
-Et c'est là que vous avez constaté que les responsables prenaient des libertés avec les normes de sécurité?
-Ben carrément!Le premier truc qui m'a choqué c'est quand y mon r'mis une tenue de sécurité;sécurité mon cul,c'était juste une sorte de tenue jetable style comme dans les abattoirs,j'bossais sur le circuit estérieur mais quand même...
Pis là y z'ont dis à moi pis au trois z'aut gugusses qui étaient avec moi:y'a une fuite,il faut la colmater.Non,sans déconner ,y'avait une de ces vapeurs,heureusement que c'était que de la flotte que sinon on aurait brillé dans le noir pendant trente ans!
-Donc,on vous appelle pour réparer une fuite sur une des conduites qui acheminent la vapeur sous pression depuis le circuit externe vers les turbines.
-oué.Le type y'nous dis donc:y'a une fuite,vous avez quatre heures,après on remet le machin en route.Donc on y regarde aux deux conduites qui étaient suspectées avec une lampe spéciale et paf!,au bout d'un quart d'heure,on trouve le problème.Le tuyau l'était foutu de chez foutu,une fissure longue comme ma main,ça avait l'air profond,je dis au gus qui faut pas s’amuser à réparer un truc pareil,qui faut changer toute la pièce.
-Et alors?
-L'aut'y m'dis que c'est prévu pour dans six mois le remplacement de la pièce dans le carnet d'entretien,qui fallait commander le truc et qu'en attendant 'fallait qu'ça tienne...
-Il n'y a pas dans ce cas là un circuit de dérivation,de sécurité,de conduites supplémentaires en cas de problème ?
-Si mais ils avaient "oublié" de faire les vérifications,y voulaient pas prendre le risque.Je leur ai dit que je pouvait y jeter un oeuil avec mon équipe-si on peut appeler ça une équipe-,que ça prendrait une demi journée grand max et que ça serait plus sûr.
-Et alors?
-Y m'ont dit de pas faire le malin et de réparer ,que ça craignait pas parce qu'la centrale elle tournait plus qu'à 50% que sinon le circuit de refroidissement il appréciait pas.Si on voulait mon avis,on était pus dans une centrale mais carrément dans une pissotière,en attendant à tailler le bout de gras comme ça ,il nous restait pus que trois heures pour limiter la casse.
-Donc, vous avez fait une réparation de fortune et la centrale a été remise en route ,les conduites ont claqué le lendemain à cause de leur fragilité et d'une mauvaise commande déclenchée par un responsable suite à des données erronés.
-En fait,c'est plus compliqué que ça pass' qu'en fait,y z'ont tout d'abord remis la sauce dans le tuyau qu'on avait réparé pis,avant de partir,celui qui était mon chef a eu des r'mords et a finalement fait passer la pression dans les tuyaux auxiliaires .
-Bonne idée à priori
-Oui,sauf que les machins y z'avaient pas vu un inspecteur depuis dix ans,y z'ont pêté aussi sec. Mon bidouillage a ensuite claqué lui aussi mais ils avaient réussi entre temps à réduire l'activité au minimum.Si ces couillons nous avaient donné deux jours pour faire qu'chose de prop',y'aurait pas eu tout ce merdier.Les transfos et les fils auraient tout de même sauté mais la centrale elle serait pas foutue!

"Plastic Chooz"-1ère partie:"le ver est dans le fruit"(MNDF/2017)

On ne sut jamais réellement ce qui fut à l'origine de la catastrophe nucléaire de Chooz B du mardi 8 mai 2018 même si les soupçons les plus épais reposent aujourd'hui encore sur le réseau"Linky"installé alors de fraîche date et démonté à grands frais depuis.

Sur le papier,Linky avec son nom de teletubbie à la con avait l'air d'une franchement bonne idée:collecter les données de consommation électrique dans les foyers,à la base, pour ensuite adapter la production en aval,jouer sur le" mix énergétique"en faisant au maximum intervenir des sources d'énergies non polluantes.
En réalité,l'installation en masse de compteurs intelligents suivait,même le plus attardé des journalistes l'avait compris deux objectifs réels :
-faire tourner au minimum les centrales nucléaires pourrissantes pour les préserver le plus possible et retarder leur démantèlement dont les constructeurs ne maîtrisaient toujours pas le processus qu'ils n'avaient de toutes façons pas les moyens financiers de mener à bien sérieusement.
-Mais surtout collecter des données privées pour les revendre à des margoulins à grands profits,l'opérateur s'étant offert à l'occasion quatre super-ordinateurs qui faisaient passer le centre informatique de Météo France pour un PC en bout de course.
A ce propos,je m'explique:les trafiquants de nucléaire avant de mettre en place leur schmilblicks avaient dans leurs laboratoires et auprès de nombreux fabricants d'électro-ménager patiemment collecté les "signatures énergétiques" de chaque appareil courant utilisé dans les foyers .Chaque objet ayant sa propre signature,il était ensuite possible de déterminer où quand et à quelle fréquence il pouvait être utilisé.
Par exemple une machine à laver commence par pomper de l'eau puis la faire chauffer ,hop,600 watts sur 10 minutes puis tourne tranquille pépère avant de rincer une heure plus tard-cinq minutes,600 watts- puis d'essorer comme une sauvage,1200 watts sur 8 minutes.
Pour une Arthur Rymbo utilisée quatre fois par semaine  la durée de vie est estimée à 6 ans vingt jours  et 44 minutes , le truc devrait pas tarder à lâcher.
Hop,un discret mail à Tarty (magasin habituellement fréquenté par la famille Machin) comme quoi leur appareil devrait flancher dans les deux-trois mois et le magasin  prend aussitôt l'initiative de contacter les Machin pour leur proposer une super promo...Cétipabo?

Le plus drôle dans l'affaire est que grâce à des algorithmes et des capteurs sophistiqués (pour l'époque) les fournisseurs de jus avaient déjà une vue d'ensemble correcte sur leur réseau,toute l'installation ne servait donc à rien:les évaluations en temps réel données par le nouveau dispositif n'améliorant les résultats que d'environ 3%;pas grave,c'est le consommateur qui paye...

lundi 19 janvier 2015

Figurant de supermarché (3 ème partie) (MNDF/2017)

-J'ai pensé à un système tout simple:le client est convaincu d'une qu'il n'a pas assez d'argent pour consommer et d'autre part que ses pérégrinations dans les rayons ne sont qu'une vulgaire perte de temps,temps qui lui est précieux car entre le boulot,les gosses à amener à l'école et les grands parents qui partent en copeaux...Mais là,si on PAYE ces blaireaux pour qu'ils fassent leurs achats,ils vont être RAVIS-mauvais regard de biais-
-Je vous sent sceptique.
-Eh,moi,je n'ai rien dit ,hein...
-Le deal est très simple:une heure de présence dans le magasin égale dix euros en moins sur le caddie,une heure:dix euros,trois heures:trente euros ,tentant non?
-Trois heures?
-Je vous explique:il est clair qu'on ne peut pas se balader avec du frais pendant plusieurs dizaines de minutes sans que la marchandise ne se perde pour nous et pour le client;de plus,s'il reste trop longtemps en place avec toujours les mêmes articles sans rien ajouter,notre pigeon va se faire démasquer ou passer pour un psychopathe ce qui aura le même effet:faire fuir les paranoïaques,y'en a beaucoup en ce moment des paranoïaques;alors on triche.
En une fraction de seconde,le gus était déjà debout et avait empoigné mon bras droit d'une main ferme,j'avais dû louper un épisode...
-Suivez moi!
On redescendit l’escalier métallique par lequel j' étais monté avec une allure dont je ne me serait pas cru capable ,tournant à gauche et franchissant de larges pans de plastique lourd et transparent,je me retrouvais devant une véritable usine à gaz,un truc de fou:il y avait comme un mini magasin dans les entrepôts du magasin.
Des individus tout à fait quelconques arrivaient tranquillement avec des paniers et des caddies puis,sous la surveillance de plusieurs caméras et capteurs déposaient précieusement leurs articles dans les lieux de stockage idoines.Ils repartaient ensuite par le même chemin comme si ceci était parfaitement normal avec leurs contenants.
Au bout de deux minutes et après la mise en route de trois petits gyrophares situés devant des rayons apparemment pleins,une manutentionnaire munie d'un chariot à étages pris possession des articles signalés et franchit ensuite une autre série de lames plastifiées menant sur une autre pièce.J'étais abasourdi.
-Comme je vous le disait,mon idée de figuration rémunérée ne peut fonctionner que si l'on abîme pas nos propres produits et si les clients ne sont pas trop statiques.Donc,on ORGANISE leurs déplacements:quand le figurant arrive ici,on lui donne une feuille de route,une sorte de liste de produits à récupérer,le figurant choisit sa durée de parcours:vingt minutes,une demi-heure et vaque ensuite à ses occupations.Quand il en a marre,il le signale en passant une carte magnétique ici-il me montre une espèce de borne SNCF-et la borne lui délivre un bon d'achat correspondant à la longueur de sa prestation avec une prime de vingt minutes s'il décide ensuite de faire réellement ses courses .
Comme vous l'avez sans doute compris,tout ce qui arrive ici repart rapidement dans les rayons et le but des listes précises à mémoriser -si possible- est de ne pas se retrouver submergé par cinquante exemplaires de la même camelote,toute cette affaire est gérée par INFORMATIQUE,la présence additionnelle se voit à la fois à l’intérieur mais aussi à l'extérieur grâce aux véhicules,JE SUIS UN PUTAIN DE GÉNIE!
Mon interlocuteur cessa enfin de transpirer et de s'agiter comme un possédé,la voix redevint étonnamment calme,courtoise,professionnelle
-Mon cher ami,je dois vous confesser que tout ceci n'est pour l'instant que dans une phase expérimentale,mes supérieurs m'ont tout l'air de me prendre pour un ahuri mais ce n'est pas grave,je leur ferait balayer les chiottes quand les résutats à deux chiffres tomberont!
Je ne peut pas pour l'instant lancer des offres d'emploi conventionnelles et je dois donc faute de mieux avoir recours à des méthodes alternatives de recrutement.
Il me tendit une sorte de carte de crédit assortie à la borne qui était devant nous.
-Vous commencez dans dix minutes,me dit il d'un ton sans réplique.
Je mis la carte dans l’appareil.
Derrière moi,je vis l'immense Black monter avec un autre individu qui allait sans doute se farcir le même speech...


jeudi 15 janvier 2015

L'aveu (photomontage)

Qui comme Nasser n'a jamais publié des vidéos douteuses sur Youtube?
Heureusement,ce brave garçon a fait son examen de conscience et a fini par humblement reconnaître son erreur;promis,il ne le fera plus...

dimanche 11 janvier 2015

"Figurant De Supermarché (2017/MDF) 2ème partie

Debout,l'animal faisant encore plus peur,il s'était mis à transpirer comme un malade,ses mains tremblaient,il commença à avoir des tics latéraux de visage affreux et à jeter des regards d'enragé genre Bela Lugosi sous acides.
-oui,moi Modeste-Honoré Crevard,j'ai trouvé LA solution,j'ai ouvragé LE puissant mécanisme qui va nous extirper du marasme,'y'a pus de crise,fini la crise et tout cela grâce à MOI,vous entendez?
Difficile de ne pas l'entendre,le gugusse devait avoir atteint sans problème les 110 décibels,il allait pas tenir longtemps à ce régime,avoir une attaque,j'aurais l'air fin...
-Y'a plus de clients?Je vais vous en ramenez du client ,des chiées ,des brouettées,y'en aura partout,'saurez même plus quoi en foutre de vos clients!L'instinct grégaire,Panurge,comme des putains de fourmis,en rangs bien serrés,bien rangés comme les troufions de la Corée du Nord...
-Si ça ne vous dérange pas...J'aurais pas du le couper dans son élan car l'énergumène qui tirait déjà sur un très beau rouge pivoine virait maintenant sur une sorte de violet verdâtre;l'un de nous allait y rester dans cette affaire,c'est sûr!
Je pris la résolution de ne plus l'ouvrir quoiqu'il puisse se passer.
-ASSEZ!,rugit il,puis il s’effondra sur lui même ,devint limite liquide et alla piteusement récupérer son siège en se traînant comme un vieillard ,il se rassit lourdement près du bureau dans un bruit mat.L'accalmie ne dura cependant pas longtemps car déjà son regard redevenait magnétique,malsain,inquiétant. Il continuât avec une voix cassée,presque plaintive:
- Il n'y a plus de désir dans l' acte d'achat ,'comprenez...acheter est devenu une corvée,une nécessité,les gens hésitent à franchir les portes,jettent des regards soupçonneux sur les étalages ;il y a ne serait ce que cinq,disons dix ans,soyons honnêtes,les péquenots se ramenaient spontanément sur place,étaient curieux de ce qu'ils pourraient trouver somme salop...hum,comme produits à acheter;il y amenaient leurs gosses sous prétexte que ça leur faisait  une sortie,que c'était de toutes façons moins cher que de les traîner au ciné ou à Disneyland,ils repartaient avec cent vingt,cent cinquante euros de babioles,tout le monde était content...
Hélas...
Toute la délicate mécanique du marché de masse a été détruite,cassée,anéantie par la récession,par les discours lénifiants et déprimants des politiciens véreux,ces salopards ont foutu leurs sales doigts graisseux dans les entrailles de la bête et l'ont presque mis à mort,SAUVAGES,MÉCRÉANTS!,Il reprit avec une voix presque enfantine,légère:
-Pourtant à la base,nous vendions du rêve,that is fucking paradise ! Tout à portée de la main,pour pas cher,c'était un show permanent,lumières,présentoirs fantaisie,on a compris trop tard que les barnums avec les animateurs qui braillaient faisaient fuir tout le monde,pour le pas cher,c'est certes mort,d'ailleurs limite on perd du fric ...Il pleurait presque mais l'oeuil restait noir,incandescent...
-Mais moi je dis:SHOW MUST GO ON!,je dis nouvelles stratégies,travail en sous marin,tout en finesse,dans le subconscient,attaque en velouté du cerveau reptilien,je vais en faire des zombies de tout ces ploucs et vous,vous allez m'aider...


mercredi 7 janvier 2015

I comme Icare (AAAARGN!)

Aux journalistes,collaborateurs et défenseurs de Charlie Hebdo qui ont été lâchement assassinés.

J'invite tous ceux qui n'ont pas envie de se farcir un énième article d'indignation envers l'attentat scandaleux et sanguinaire qui s'est déroulé dans les locaux de Charlie-Hebdo et aux alentours de zapper le texte qui va suivre et de visionner l'excellent film d'Henri Verneuil où le personnage incarné magnifiquement par Yves Montand finit par avoir de sérieux ennuis à force de poser des questions et de soulever des problématiques qu'il n'aurait pas dû.
L’intérêt majeur de ce chef d’œuvre hormis son côté dénonciateur est la performance inédite de l'acteur principal qui d'obscur gratte papier terne et sans envergure devient peu à peu par nécessite intérieure un ardent défenseur de la vérité méthodique,énergique,jusqu'au boutiste.

Si vous lisez encore ceci, tant pis pour vous

La version officielle concernant ce qui vient de se passer dans les locaux de Charlie Hebdo est à mon humble avis tout simplement grotesque:trois peigne culs font irruption devant l'immeuble abritant plusieurs rédactions dont celle du journal satirique et deux d'entre eux pénètrent dans les locaux à l'arrache,tuent un professionnel de la protection rapprochée après s'être"trompés d'entrée";pas de bol,l'entrée de l'immeuble était une véritable passoire à cause des travaux donc indéfendable et c'était pile poil le moment où l'équipe du journal au grand complet se réunissait pour son briefing hebdomadaire,quelle poisse;la chouma! 
Soyons sérieux:ceci est une opération de liquidation de personnalités d'une qualité para- militaire!
-Timing parfait
-Le policier qui protège l'entrée est apparemment neutralisé en quelques secondes
-Les assassins tirent pendant au moins cinq minutes au plein cœur d'une ville ultra sécurisée et pourrie de caméras mais peuvent s'enfuir ensuite sans problème utilisant au moins deux véhicules,donc:prévision d'au moins un itinéraire de fuite avec plusieurs étapes.
Convenons en,ce n'est pas un plan monté par trois merdeux à qui on aurait d'une façon ou d'un autre lavé le cerveau;ça vient de haut cette affaire,ça pue le 11 septembre à plein nez!
Un détail en particulier est bizarre car les hommes cagoulés s'autoproclament "défenseurs de l'Islam" et profèrent quelques mots en Arabe.Hors pourquoi croirait on sur parole deux psychopathes qui viennent froidement et méthodiquement d’assassiner une douzaine de personnes,à ce compte là,je vais acheter un cache nez, aller balancer deux ou trois expressions en Japonais que j'ai laborieusement apprises en regardant des animés,aller baffer un type et hop,je suis un délinquant asiatique...

Ceci n'engage que moi mais il y à mon avis de nombreuses personnalités politiques et surtout de la finance qui sont surement ravis de voir d'aussi coriaces détracteurs se faire tirer dessus comme des lapins,ils vont pouvoir plus sereinement continuer leurs sales petites magouilles et cracher encore plus intensément sur la liberté d'expression et la liberté individuelle tout en prétendant les défendre en faisant semblant de combattre ce qui n'est très probablement que le lampiste de service.
J'arrête ici les frais car les trois quarts de ceux qui m'ont lu jusqu'ici pensent de toutes façons que je ne suis qu'un conspirationniste parano à deux balles et je n'ai pas envie de consacrer les au moins deux heures nécessaires à leur faire changer au moins partiellement d'avis
J'invite plutôt les sceptiques à visionner à toutes fins utiles le film qui va suivre et qui en plus d'être une grande leçon d'esthétisme est redoutablement argumenté;et n'oubliez pas les vingt quatre heures de haine décrétées par le Grand Vizir en personne,sinon la police de la pensée va venir vous botter le cul!



Additif du 08/01/2015
Ce sont bien hélas des extrémistes "Islamistes"qui sont à l'origine de cette horrible boucherie.
Ceux ci heureusement ne parviendront pas à leur objectif:museler les courants de pensée qui ne leur conviennent pas,par contre,on va se manger une telle vague de parano sécuritaire que la liberté d'expression risque quand même de prendre une méchante baffe.
Bientôt,plus une parole,plus la moindre virgule n'échappera aux services spéciaux et les criminels en question auront malgré tout réussi en plus d'avoir anéanti un pan de notre culture à instaurer un climat de merde comme dans les pays où sévit la charria.

lundi 5 janvier 2015

Figurant de supermarché (2017/MNDF) 1ère partie

Quand je vis fondre sur moi le vigile grand format du Crevarmarket,je compris rapidement que le reste de la journée serait plutôt pénible.
J'allais rapidement me manger une douche gazeuse au poivre et être propulsé à coups de pompe dans le cul dans un bureau obscur orné de dizaines de caméras.
Le sbire avait pourtant de prime abord l'air plutôt détendu voire bonhomme,faut dire que physiquement je faisais un peu nain de jardin à côté;quand il m'a invité du traditionnel "si vous voulez bien me suivre",je n'eus pas l'audace de décliner.
D'une main souple l'employé me conduit vers un petit espace technique sis au deuxième étage de la structure où m'attendait une sorte de commercial limite débraillé tout sourire et brillant de gomina,j'avais du mal à comprendre cet accueil vu que je m'attendais en toute logique à subir un sermon rapport à ma sale manie de quelquefois améliorer l'ordinaire de mes fins de mois en glissant des boîtes de sardines ou de pâté dans mon calbute,j'avais fini par croire que les surveillants se contrefoutaient de ces minis larcins et qu'ils ne daignaient chopper les indélicats qu'à partir d'un certain préjudice où lorsqu'il y avait manifestement un abus,genre vol de parfum ou de spiritueux. 

Le commercial commença à me sourire avec des dents carnassières,il renvoya d'un geste ample et avec une certaine suffisance le meuble humain qui m'accompagnait.
-" Détendez vous cher ami"-entendis je un peu abasourdi-"j'ai cru comprendre que vous aviez comme un nombre croissant de nos clients de petites difficultés financières"
-Je...
-"Rassurez vous,nous n'aurons pas la mesquinerie de vous reprocher la présence malencontreuse de quelques uns de nos articles dans vos poches lors de certains de vos passages en caisse,j'ai moi même ainsi que nombre de nos collègues été étudiant.
D'ailleurs,si vous avez de plus en plus de mal à surseoir à vos besoins alimentaires,nous en sommes en partie fautifs-quand je dis "nous"je parle de toutes les chaînes de supermarchés,ce n'est pas une politique "maison",croyez le!-"
-Ah?
-"Suivez mon raisonnement:vous êtes bien d'accord avec moi qu'il y a toutes tranches horaires confondues de moins en moins de clients dans les linéaires".
-"C'est vrai"-dis en essayant de trouver à la fois une contenance et une position confortable dans le mauvais fauteuil de bureau en skaï qu'on m'avait attribué.
-Hors qui dit moins de clients,dit moins d'achats et plus de pertes,adieu les bénéfices...
-Oui
-"On peut jusqu'à un certain point rogner sur la présence humaine ,le personnel,on peut essayer d'essorer au maximum nos fournisseurs mais il y a quand même une limite:il faut que la boutique continue à tourner décemment et on ne peut pas absolument vendre de la merde,on est quand même en Europe,bordel! "
-"Ne le prenez pas mal mais si j'ai bien compris,le seul moyen qu'il vous reste pour pouvoir continuer à faire des bénéfices est donc d'augmenter vos prix"
-"Voilà,mais comme votre présence ici en atteste ,ce n'est plus une stratégie viable"
-"Trop de vols?"
-"Mais,non,pauvre naïf,ce ne sont pas quelques bouteilles de whisky,deux ou trois boîtes de thon et une paire de soutien gorge qui nous mèneront à la faillite,vous me faites rire avec vos sardines,j'ai déjà reçu ici des gugusses qui essayaient de repartir d'ici avec dix bouteilles de vin,trois kilos de barbaque -et pas de la merde,croyez moi- mais même cela n'est rien,ça ne fait même pas un pour cent,c'est calculé dans les marges;non,le problème c'est que le client croit qu'il ne peut plus payer,on a exploité le filon à fond et si on ne fait rien,tout ceci va rapidement partir en sucette!"
-"Je ne comprends pas où vous voulez en venir..."
J'avais apparemment vexé le représentant car il se mit soudain debout en envoyant dinguer contre le mur un fauteuil cuir et bois massif qui devait pourtant faire dans les trente kilos,je me mis furtivement à regretter de ne pas m'être fait tout simplement pourrir par un rageux devant le ramassis de ploucs qui hantaient habituellement cet endroit et de m'être pris deux ou trois coups de taser dans la gueule histoire de m'apprendre les bonnes manières.